Testament à confession de foi protestante de Marie Le Royer (8/1/1610). Suivent six codicilles, jusqu’au 25 mai 1616. Transcription par Corentin Poirier

Archives Départementales d’Indre-et-Loire. 3E8/521 : François Hamart, Tours. Transcription : Corentin Poirier.

Aujourd’huy huictiesme jour de janvier mil six cens dix par devant nous Francoys Hamart notaire [incise : en la cour] royal de Tours soubzsigné [rature : présens les tes] fut presente en sa personne establye et deument soubzmise au pouvoir de lad. cour honorable femme Marie Le Royer femme de feu honorable homme Jehan Mahoudeau vivant marchand demeurant en ceste ville de Tours parroisse de Saint Venant, dame de Panchian et de la Coudraye estant en bonne senté et disposition de sa personne saine de sens et entendement comme il est apparu de nousd. notaire et tesmoings cy apres, laquelle estant en souvenance qu’il fault partir et delaisser ce monde auquel nous ne passons que comme estrangers pensant a une meilleure vye qui est l’eternelle et bien heureuse en l’esperance de son salut en foy par la grace et misericorde de Jesus Christ que a porté ses pechez et satisfait pour iceux et ne voullant decedder sans avoir faict son testament et ordonnance de sa dereniere vollonté pour plusieurs occassions mesme au subiect de l’indisposition d’esprit de Jehan Mahoudeau son fils voullant en cas qu’il ne retournast en la santé d’icceluy son bon esprit, tester tant pour elle que pour luy et donner ordre a son gouvernement et administration mesme a ladite dame icelluy son testament dite et nommé selon et en la forme cy apres iceluy non sugéré comme elle nous a dict et assuré mais selon sa vraye, naifve et naturelle inclination et intention qui est :

Premierement que declarant n’avoir la croyance en plusieurs traditions ou doctrine de l’eglise romaine bien que pour la crainte du monde elle aye vescu apperemment en icelle, elle ne veult et ne desire apres son decedz estre gardee en la sepulture et enterrement aucune des ceremonies d’icelle mais supplye ceux [page 2] de l’eglise pretendue reformee d’estre par eux son corps mis et enterré en leur cymetiere et y estre conduit suyvant et conformement a leur forme et maniere seullement en cas qu’elle decedde en ceste ville de Tours, et ou elle deceddoit en sa maison de Panchian veult et ordonne en la mesme facon de ceux de ladite relligion pretendue reformee son corps estre mis en une chapelle dudit lieu de Panchian en sepulture attendant le grand jour de la resurrection.

Veult et ordonne incontinent apres son decedz estre payé et baillé sur ses biens la somme de troys cens livres qu’elle donne aux pauvres de ladicte eglise de la relligion pretendue reformee de ceste ville de Tours.

Plus donne comme dessus a [blanc] Chaillon pauvre homme demourant au dessoubz du boys de Panchian chargé de grand nombre d’enffans la somme de trente livres.
A Marie Bellon sa fillole fille de René Bellon son mestayer de Panchian pareille somme de trente livres.
A Victor Gonzaye son serviteur et a Thomasse sa servante outre leurs gaiges a chacun d’eux particullierement la somme de soixante livres par teste qui sont pour eux deux six vingt livres.
A Urbain son serviteur de la Coudraye la somme de trente livres.
Plus donne et veult estre remis a Jehan Turpin son mestayer de la Coudraye la moictié de tous ce qu’il luy doit ou pourra debvoir lors et au jour de [page 3] son decedz et veulx et ordonne pour son regard elle testatrice que touttes et chacunes les debtes qu’elle doibt ou debvra cy apres a quelque personne que ce soit equitablement soient bien et deument acquittées sans contestation sur la nature de ses biens dont elle n’a cy devant disposé ne par ce present testament.
Plus donne et veult estre donné au parans les plus proches et qui eussent peu estre heritiers presomptifs ou eussent peu succedder a deffunct maistre Laurens Chardon son premier mary demourants en Enjou la somme de troys cens livres, lesdites sommes cy dessus donnees et leguees d’une seule foys payer et a perpetuité.

Veult et ordonne que sa maison de Panchian demeure meublee des meubles meublans de mesnage en la sorte et maniere qu’elle est a present et sera lors de son decedz, que ledicts meubles y soient conservés ensemble les bestiaux de la mestayrie et closerye a ce que la maison, mestayrie et clouzerye demeurent garnys pour l’usage de son fils quant on luy voudra mener pour prendre l’air ou demeurer pour sa santé a ce qu’il y puisse estre commodement receu et logé. Et pour la conservation de ce, qu’il en soit faict inventaire desd. meubles et bestiaux.

Et apres le decedz d’icelle et ce mesme testament lad. testatrice a, entend que besoing seroit et pour la preuve de la libre vollonté et de son affection qui a toujours continué et continue, formé au contract de donnaison qu’elle a cy devant faict a maistre Claude Chardon notaire royal aud. Tours et Marie Turreau sa femme, passé et fait, Nous a icelluy agréé loué et ratiffié et encores et (?) par abandon a donné et donne a cause de mort par le present son testament ausd. Chardon et sad. femme tous ses meubles et mesnage, licts, couche, couvertures, linges et tous autres meubles meublans sa maison de son lieu de la Couldraye ensemble tous les bestiaux a elle appartenant estant aud. lieu [page 4] de la Couldraye en quoy qu’ilz puissent conserver telz qu’ilz y seront lors de son decedz, le tout du don desd. meubles et bestiaux cy dessus a perpetuité.

Et pour le regard du contrat et obligation passé entre elle par lesd. Chardon et sad. femme pource qui conserne l’administration de sond. filz a l’advenir tant qu’il plaira a Dieu le tenir en cette inbecilité d’esprit, passé par devant nous notaire le deuxième d’apvril dernier veult et ordonne qu’il sorte son plain et entyer effect, supplye et requiert iceux Chardon et sad. femme de l’acomplir de point en point et luy tenir la promesse qu’ilz luy en ont faite de soing vigillant, conservation et bonne education de sond. filz pendant sad. infirmité d’esprit et que Dieu ne luy fera la grace de le ramener ou conserver en son bon sens et entendement, requerant & suppliant treshumblement Monsieur le [procureur?] du Roy au siege [mots illisibles] et celluy qui lors ce trouvera en ceste charge et dignité que ou lesd. Chardon et sad. femme ne voudroient icelluy contract apres le decedz d’elle entretenir ou en voullussent resilier ou que aucuns des parens d’elle ou presomptifs heritiers d’icelluy son filz la voudroyent contredire et empescher d’y tenir la main, sy luy plaist a ce que led. contract soyt entierement accomply sans permettre que sond. filz tombe en la puissance, administration et possession d’aucuns desd. parens d’icelluy pour esvitter touttes mainmises (?) presumption, hasardz, dangiers qui en telz affaires peuvent quelques fois intervenir et qu’elle prohibe et deffend, comtant expressement pour la descharge de la confience et repos de sond.entendement pour l’amitié qu’elle porte a sond. fils, et confirme qu’elle a aud. personnes ausquelles elle le commect par led. contract pour le garder et conserver et luy procurer tout bien a son [page 5] esprit et a sa santé de corps et a touttes autres choses necessaires voullant et ordonnant, comtans les fraiz des proceddures ou poursuittes qui s’en pourroyent faire a ceste fin soyent prinses et portees entierement sur ses biens et mesmes les vacacions et honnestes recompenses qui en pourroient en ce cas apartenir a mond. sieur le procureur du Roy au siege presidial de ceste ville qui luy plaira en prendre dont elle le supplye treshumblement derechef comme conservateur de telz mineurs d’ans ou d’esprit du public de la province ratiffiant par elle led. contract cy dessus et (?) abondant par les presentes et la pention convenue par icelluy.

Et, en outre la donnaison qu’elle a cy devant faicte a Marie Mahoudeau fille naturelle de sond. filz qu’elle confirme, luy a donné et donne par ce present son testament tous ses habits, linges a vestir qu’elle a de present ou aura lors du decedz d’elle testatrice.

Declare aussy  que de touttes les affaires que lesd. Chardon et sad. femme ont gerees et menees (?) pour elle et de tous deniers qu’ilz peuvent avoir receuz pour elle de quelque part que ce soyt ou qu’elle leur a commis, soyt par depost et garde, soit pour en faire des payments et acquits a employer pour icelle, ils luy en ont rendu bon et fidelle compte et contant, en tend que besoing est ou seroit les en a entierement quittez, liberez et deschargez en imposant toutte [mots illisibles] et en interdisant touttes recherche a sond. filz par les heritiers presumptifs d’elle ou de luy a l’advenir apres son decedz, veu qu’ilz ne luy en doibvent aucune chose s’estant fort fidellement comporté en ses affaires dont elle en a receu une grande assistance et secours en toutes occasions.

Et pour executeurs de son present testament a [mot illisible] honorables hommes maître Joseph Taconnet procureur au siege [page 6] presidial dud. Tours et Daniel le Maire marchand aud. Tours demourants [mot illisible] led. Taconnet paroisse de l’Escrignol et led. Le Maire paroisse Saint Saturnin qu’elle a supplyez et chacun d’eux solidairement l’un en l’absence de l’autre de ce accepter et de tenir la main entend qu’il sera possible a ce qu’il soyt entretenu maintenu et executé ensemble les contrat dud. deuxième d’apvril pour l’education et conservation de sond. filz en tout et pour tout, ausquelz executeurs elle a donné et legué a chacun la somme de douze livres a une foys payer et veult encores qu’ilz fissent quelques fraiz pour en soustenir ou poursuivre l’accomplissement, qu’ils en soyent remboursez sur les biens de lad. testatrice et vu (?) que son filz estant incapable de son administration et conservation de sa vye et santé il y en a davantages [mot illisible] qu’ilz puissent [mots illisibles] pour elle apres son decedz pendant sad infirmité et ausquelz executeurs des a present comme pour lors, elle a baillé et delaissé la possession et saysine de tous et chacuns ses biens pour l’entyer accomplissement du present son testament lequel elle nous a nommé et dicté de mot a mot et dict n’avoir esté sugeré par aucun a icelluy faire et que c’est de son propre mouvement, voulloir et intention qu’elle a icelluy fait, et apres luy sond. testament leu et relleu a dit le bien entendre et a voullu et veult qu’il soyt escouté de poinct en poinct selon sa forme et teneur en testmoignage de quoy a icelluy faict passer au notaire royal susd. soubzsigné les jours et an que dessus en maison d’elle testatrice scituee rue de la guerche a l’heure de troys heures apres midy, presens honneste personne Maitre Jacques Touzelin praticien aud. tours demeurant en lad.paroisse de l’Escrignol et honorable homme Vincent Rousseau marchand et bourgeois aud. Tours demourant paroisse saint Pierre du Chardonnay tesmoings [page 7] a ce requis et appellez. Constat en interligne : « apres le decedz dicelle » que aprouvans. Raturé : « presens les », « mourir », « panchian », « apres le decedz d’icelle », « apres le decedz d’icelle », contenu que reprouvons.

Marie Le Royer, Touzelin
Rousseau Hamart.

Premier codicille (7 avril 1611)

Et le septiesme jour d’apvril mil six cens unze s’est comparue par devant nous notaire royal susdit et en la presence desd. tesmoings cy apres nommez lad. Marie Le Royer veufve Jehan Mahoudeau testatrice laquelle nous a declaré que depuis led. testament cy dessus par elle faict elle auroit receu la somme de treze cens livres qui luy estoit deue par les heritiers de deffunct Estienne Mahoudeau a cause du lieu du plessies qu’elle luy avoit vendu et dont ilz luy faysoit rente de laquelle somme de treze cens livres elle auroit faict don des auparavant led. testament a Marie Mahoudeau fille naturelle dud. Jehan Mahoudeau son filz ainsy qu’elle avoit aussy declaré par ledit testament au moyen de quoy depuis lad. reception elle avoit remis la somme de deux cens livres es mains de Pierre Tallon et sa femme par obligation et troys cens livres es mains de Martin et Gatian Les Gaultier freres demourant a Rochecorbon par contract de vendicion a grace soubz le nom de lad. Marie Mahoudeau stipullé par elle Le Royer lequels contract et obligacion neanmoins elle entend garantir et faire valloir a lad. Marie Mahoudeau et quand aud. huict cens livres qui ne sont encores remployez a declaré qu’elle veult et entend que lad. somme de huict cens livres soit prinse par lad. Marie Mahoudeau apres son decedz d’icelle Le Royer sur tous et chacun ses biens meubles et immeubles qu’elle a et aura lors de son decedz et lesquelz elle a a ce specialement obligez affectez et hypothequez […] lad. Marie Mahoudeau et davantages a la restitution et payament desd. sommes de deux cens livres d’une part et troys cens livres d’aultre encore qu’elle les luy fussent remboursees auparavant son decedz ou que ledits debiteurs se trouvassent insolvables pour jouir par icelle Marie Mahoudeau et luy demourer lad. somme de troys cens livres de nature de propre perpetuel a elle et aux siens a la charge neanmoins que si elle venoit a decedder sans ensfans nayz en loyal mariage lad. somme de treize cens livres retournera aud. heritiers de lad. Le Royer lesquels en pourroient faire poursuitte et recouvrement contre tous ceux qu’il appartiendra apres le decedz de lad. Marie Mahoudeau nous declarant lad. Le Royer telle estre sa vollonté et intention sans aucune induction ne persuasion de personne requerant sesd. executeurs tenir la main a ce que le contract cy desssus  son executé et observé de point en point vers lesquels elle a a cet effet obligé et hypothequé tous sesd. biens et nous a esté ce que dessus nommé et dicqueté par Le Royer a laquelle apres avoir leu et relleu le contrat cy dessus nous a dhabondance declaré telle estre son intention et vollonté dont l’amour de son contentement (?) faict en nostre estude apres midy presents honeste homme Michel Clement maistre brodeur aud. Tours et Pierre Soydor marchand demourant aud. Tours paroisse saint Saturnin a ce requis et appellez contast en interligne […] aussy que approuvons.

[Signatures:]
Marie Le Royer
Soydor
Michel Clement

2e codicille (19 septembre 1612)

Et le dixneufviesme jour de septembre mil six cens douze nous notaire royal susdit ayant esté mandé par lad. Marie Le Royer veufve Jehan Mahoudeau testatrice pour luy porté en sa maison la minulte de son testament et codicille cy dessus nous sommes transporté en sad. maison a l’heure de dix heures du matin en laquelle estant avons icelle veufve Mahoudeau testatrice trouvée en son lit mallade tousfoys saine de sens et entendement comme il nous est apparu et aud. tesmoings cy apres par ses parolles et maintien laquelle a dict et declaré qu’elle voulloit et entendoit, veult et entend par les presentes que sond. testament et codicille cy dessus soyent executez et sortent leur plein et entier effect selon leur teneur [note : et desquels elle a dict avoir bonne memoire et cognoissance] et en outre a donné et donne par ces presentes aux quatre enffans assavoir troys enffans masles et une fille enffans de deffuncte [blanc] Dorin et de [blanc] Migon fille de deffunct Jacques Migon sieur de la Russanuyere (?) leur conserve a chacun la somme de cens livres a une foys payee tant pour faire passer maistres les deux qu’elle a faict maistres ès mestyer assavoir l’un en la maison de Pierre Tallon maistre ouvrier en draps de soye aud. Tours et l’aultre en la maison de [blanc] Leclerc maistre cordonnier aud. Tours que pour mettre en mestyer l’aultre garson et ayder a marier la fille a prendre lesd somme sur tous et chacun les biens de lad testatrice incontinent apres son decedz cy de son vivant elle ny avoit satisfaict lesquels sesd. biens elle cy a par les presentes obligez et hypothequez le tous a la charge que lesd. enffans se comportent en gens de biens et avec la crainte de Dieu et après luy avoir leu et relleu ce que dessus par elle a nous nommé, dicquetté et divisé de sa bouche a dict qu’elle voulloit et entendoit le tous sortit son effect dont l’avons jugé.
Faict en lad. maison les jour et an que dessus present honorable homme Georges Huet marchand aud. Tours et y demourant paroisse sainct pierre le puellier maistre Charles Pingault praticien demourant à Tours(?) et noble homme maistre Hector Droyn avocat en parlement a Paris de present aud.Tours  logé rue de la guerche paroisse saint Venant, tesmoins a ce requis et constat en interligne […] que approuvons.

[Signatures:]
Marie Le Royer
Huet
C. Pingault
Hamart

3e codicille (26 juin 1613)

Et le mercredy vingt sixiesme de juin mil six cens treize par devant nous notaire royal susd. s’est comparue en personne lad. dame Marie Le Royer vefve Mahoudeau testatrice laquelle a declaré comme estant memoratifve de tous le contenu en son testament et codicille de […] et qu’elle voulloit et entendoit qu’il sortisse leur plain et entier effect et qu’il soit executez selon leur forme et teneur fors les soixante livres qu’elle avoit donné a Thomasse sa servante pat l’article cinquiesme dud testament lequel don desd soixante livres seulement elle a revocqué et revocque voullant comme elle a dict que le surplus de sond. testament et codicille soit executez selon leur teneur dont l’avons jugé. Faict en nostre etude apres midy ledit jour en an que dessus presents Estienne Voysin clerc et Sebastien Chantrelle cordonnier aud. Tours demourant parroisse saint saturnin tesmoings. Constat en interligne, Thomasse que aprouvons.

[S’ensuivent les signatures]

4e codicille (25 septembre 1613)

Et le mercredy vingt cinquiesme jour de septembre mil six cens treize par devant nous notaire royal susd. s’est comparue en personne a la matinee dud. jour lad. dame Marie Le Royer veufve Mahoudeau testatrice laquelle estant memoratifve de tout le contenu en sond. testament et codicilles de l’aultre part a declaré qu’elle voulloit et entendoit, veult et entend qu’ilz sortent leur plain et entier effect et qu’ils soient executez de point en point selon leur teneur fors la remise qu’elle avoit faict par le septiesme article de sond. testament a Jehan Turpin son mestayer de la Coudraye de la moictié de tout ce qui luy doit et pourroit  debvoir au jour du decedz d’elle testatrice qu’elle a revocqué et revocque, veult et entend estre payee de tout ce que luy est et sera dû par cy pres par led. Turpin ensemble a revocqué le don par elle faict en son codicille du dixneufviesme septembre mil six cens douze cy dessus des cens livres qu’elle voulloit estre baillé a l’un des enffans de deffuncts [blanc] Dorine et de Anne Migon leur mere lequel avoit nom Jehan Dorine apprenty de [blanc] Leclerc maistre cordonnier d’aultant que icelluy Jehan Dorine est deceddé depuis peu voullant que les troys autres enffans dud. deffunct Dorine ayent chacun cens livres selon le don qu’elle leur en a faict par sond. Codicille lequel pour leur regard demeure en sa forme et vertu ensemble le surplus du contenu en sond. testament et codicilles soyent executez selon leur teneur dont l’avons jugé. Faict en notre estude le jour et an que dessus presents Estienne Voysin clerc de nous notaire et honeste homme Gilles Baudin marchand pelletier aud. Tours demourant paroisse saint Saturnin tesmoings.

[Signatures:]
Marie Le Royer
Gilles Baudin
Voysin
Hamart

5e codicille (10 janvier 1614)

Et le vendredy dixiesme jour de janvier mil vic quatorze nous notaire royal susd. Ayant esté mandé par lad. Marie Le Royer vefve Mahoudeau testatrice pour luy porter en sa maison la minutte de son testament et codicilles en dessus nous sommes transportez en sad. maison a l’heure de midy attendant une heure en laquelle estant, avons icelle veufve Mahoudeau testatrice trouvee au lit mallade touttesfoys saine de cens et entendement comme il nous est apparu et aux tesmoins cy apres laquelle comme memoratifve du contenu de son testament et codicilles cy dessus comme elle a dict  a voullu et veult que soient executez pars ses executeurs et nommé fors pour les trente livres qu’elle avoit donné a Marie Bellon sa fillole, fille de René Bellon son mestayer de Panchien lequel elle a revocqué et revocque d’aultant que lad. Marie Bellon est deceddee depuis peu de temps et a ce a dict qu’elle donnoit a lad. Marie Mahoudeau aultre ce qui est contenu par le testament cy dessus le lit garny ou elle a present couchee qui est ung chaslit de boys noyer sa paillace ung list avec son traversier, deux oreillers doubles deux mantes, l’une verde et l’aultre blanche un lict de tapisserie
a la haulte lice garny de franges et crespine avec ses riddeaux d’ossiel et contenance de soye verde plus ung cabinet de boys noyer ayant deux fenestres fermant a clef, une table de chassis avec un banc de boys noyer, quatre chaises et quatre escabaux de mesme bois, une paire de laudiers de fert garnys de pommes de cuivre avec la garniture de feu de mesme lesd. laudiers une grand chaise de tapisserie faicte a l’eguille de laine jaulne et blanc plus une grand poisle neufve [ajout : a buee] qui est dessus le buffect de cuysine de son logis, quatre chandelliers deux de cuivre et deux d’estaing plus deux broches et une casse plus ung grand coffre de boys [noyer] chesne fermant a clef avec un aultre coffre noyer dont lad. Marye a la clef. Item une demye douzaine de draps de thoille commune, deux douzaines de serviettes de thoille de […] deux douzaine de nappes de cuisine et un tapy de drap vert, tous lesquels meubles cy dessus sont en la maison de lad. dame testatrice comme elle a dict qu’elle veult estre baillez et delivrez apres son decedz a lad. Marie Mahoudeau. Item a declaré qu’elle donnoit et donne a Anne Migon sa cousine demourant a present en sond. lieu de la Couldraye la somme de cens livres a une foys payee avec un grand lit garny de deux soulles et son traversier la paillace dud. lit, une courte poincte verte et rouge, ung matellas
et ung ciel de layne jaulne, blanc et bleu avec des riddaux de soye verte avec le chalict sur lequel est
lesd. lit et ciel estant en la chambre de dessus la cuisine, plus une paire de laudiers de fert et ung coffre de boys chesne ung buffret de mesme boys estant en ladicte cuisine, une petite poisle a buer d’une seillee d’eau et ung trepied de fert et une petite table que se ploye estant aud. lieu de la Couldraye et un mechant coffre de bahue dont elle a la clef plus deux chandelliers d’estaing, une coupe de cuivre, une poisle a fricasser, demye douzaines de draps de thoille commune deux douzaines de serviettes communes qui servent d’ordinaire et demye douzaine de nappes de cuisine.

Item veult estre donné [note marginale : qui nous l’a nommé par dignicté] a Urbain son serviteur demourant a la Couldraye vingt livres outre les trente livres a luy donnez par son testament cy dessus plus le lit sur lequel il couche aud. lieu avec le chaslit et un coffre dont il a la clef plus troys draps de thoille commune et demye douzaine de serviettes [incise : le tout pour ses labeurs] et apres
avoir ce que dessus lu et relleu a lad. testatrice nous a dict voulloir estre escouté de point en point avec tout le contenu en sond. Testament et codicilles cy dessus dont l’avons jugé. Faict les jour et an que dessus en la maison de lad. testatrice. Presents maistre Jacques Touzelin praticien demourant paroisse  de l’Escrignol et Daniel Pelé demourant paroisse saint simple tesmoins. Item donne a sa servante qu’elle a presentement a son service dix huict livres dix huict livres et veult en cas qu’elle decedde avant l’annee de son service escheue qu’elle soit payee entierement de sond. service qui est vingt quatre livres plus donne a sa servante deux draps de thoille commune plus un chaslit  de couchette  qui est en la garderobbe ou elle couche avec la paillace et la couverture de lad. couchette sur laquelle y a des armoiries lesquelzd. meubles elle veult luy estre delivrez apres sond. decedz par ses executeurs testamentaires cy dessus nommez.

Item donne a Gabriel Mahoudeau la somme de trente livres a une foys payee pour ayder a le faire passer maistre ouvrier en draps de soye.

Item veult estre donné a la mere dud. Gabriel Mahoudeau le manteau d’estamyne d’elle testatrice
et une coste de tasfetas noire constat en interligne a buee demye demye le tout pour ses services testatrice que aprouvons.

[Signatures:]
Marie Le Royer
Touzelin
Pelé present
Hamart

6e codicille (25 mai 1616)

Et le vingt cinquiesme jour de may mil six cens seize nous notaire royal susd. ayant esté mandé par lad. dame Marie Le Royer veufve Mahoudeau testatrice pour luy porter en sa maison ses testament et codicilles cy dessus sommes allez en sadicte maison a l’heure de troys heures de rellevee en laquelle avons trouvé lad. Veufve Mahoudeau testatrice qui nous a requis luy faire lecture de mot a mot de sond. testament et codicilles cy dessus ce qu’avons faict. Et apres qu’elle a dict avoir bien le tout entendu, a dict qu’elle persistoit et persiste aux revocations par elle cy dessus faictes et oultre qu’elle revocquoit encores le don des soixante livres par elle faict a Victor Gonsay (?) son serviteur mentionné au cinquiesme article de sond. testament plus revocque le don par elle faict de cens livres a chascun des ensfans de deffunct Dorin de Anne Migon fille de feu Jacques Migon sieur de la Russaunyere (?) ses cousins par son codicille cy dessus du dixneufviesme jour de septembre mil six cens douze ensemble revocque le don qu’elle avoit faict a lad. Anne Migon de cens livres et meubles qu’elle luy donnoit en son codicille du dixiesme janvier mil six cens quatorze a plain mentionnez en icelluy et pour le surplus de sond. testament et codicilles a icelle dame testatrice declaré qu’elle voulloit et entendoit, veult et entend qu’il sorte leur plain et entier effect ayant faict ce que dessus de son propre mouvement et inclination sans induction ne persuasion de personne mais de sa propre vollonté et inclination dont l’avons jugé. Faict le jour et an que dessus en la maison de lad. dame Mahoudeau presents Jehan son fils passementyer aud. Tours y demourant paroisse saint Pierre Puellier, Sebastien Chantenelle (?) cordonnier demourant paroisse Saint Saturnin, tesmoins.

[Signatures :]
Marie Le Royer
Voysin
Hamart
Chantenelle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *